Pour notre journée de repos, nous décidons d’aller rendre visite à la vallée de Turguilla, vallée isolée et peu fréquentée par les touristes avec un petit dénivelé de 350m.

Son accès est barré par deux passages rocheux équipés, ce qui peut en dissuader quelques uns, pourtant, cette randonnée ne présente pas de difficultés.

Se garer bien après la station de Guzet et le col d’Escots, sur le plateau de Gérac.

Il faut prendre la piste sur la droite, celle avec une barrière levée à l’entrée. Peu après, vous trouverez un balisage jaune qu’il faudra suivre. Au moment de quitter cette piste après deux lacets, un grand nombre de gros cairns vous servent de porte d’entrée. Le chemin est ensuite de toute beauté et même si vous n’allez que jusqu’à l’étang Réglisse, je vous recommande cette sortie, même avec des adolescents (bien chaussés).

En 30 minutes on est au premier lac, l’étang de la Piède, juste après avoir franchi deux superbes passages équipés de mains courantes et d’échelles fixées dans la paroi.

Suivez le sentier bien tracé jusqu’à l’étang de l’Astoué qu’on abandonne rapidement pour prendre derrière un petit ressaut, la direction de la cabane de Turguilla. Ce sentier est très bien aménagé et forme des escaliers par endroit. Après un genre de verrou rocheux, on découvre la cabane en contrebas. On la rejoint rapidement par une sente dans la prairie marécageuse, sans jamais voir l’étang Réglisse qui à quelques minutes de là.

Un sentier part derrière la cabane pour rejoindre le pic de Seron 2489m et la lac d’Aubé par lequel on pourra redescendre à la voiture. Sinon, après une halte agréable dans ce grand cirque vert, redescendez par le même chemin.

 

Partagez sur vos réseaux

Articles associés