S’il est un pic accessible sans trop d’effort, c’est bien le pic de Saint-André. Il culmine à 2608m et vous pourrez dévaler ses pentes à ski de randonnée très facilement, surtout qu’une remontée mécanique de la station de Gavarnie vous mènera quasiment au col des Tentes.

Quand nous allons passer ce week-end là à Gavarnie, c’est le beau temps qui nous accueille, la neige s’est invitée à la fête la nuit dernière, illuminant le cirque de sa blancheur immaculée. Le soleil brille et fait fondre une partie du manteau neigeux, çai ne nous contrarie pas trop car la randonnée prévue à l’Escuzana, 2847m, demande un terrain sec pour être sécurisée et plus ça fondra, plus sûre sera la randonnée.

Hélas, dimanche matin, le mauvais temps est de la partie, de gros nuages gris sautent par dessus les sommets du cirque. Cette vision d’un temps plutôt maussade, en tous cas très nuageux, nous pousse à changer de programme, l’Escuzana attendra.

Nous montons jusqu’au col des Tentes 2208m, on ne sait jamais, peut-être que versant espagnol, c’est dégagé ? Mais non, de là, le pic du Taillion et le pic de Gabietous sont masqués par de gros nuages gris nous faisant craindre la pluie. Nous décidons de grimper au pic des Especières, 2685m qui est tout proche. Nous prenons alors le sentier du lac des Especières, rapidement atteint et nous continuons vers le col du même nom. Une fois au col, nous voyons que le passage en écharpe, un peu en dévers, qui mène au pic des Especières, délicat par temps sec et dangereux sous la neige, est blanc de neige. La neige que nous grimpons depuis le lac est dure en cette matinée presque hivernale alors nous hésitons.

A mi-crête, nous décidons de bifurquer à droite, vers le pic de Saint-André, dont la crête, elle, semble sèche. Seul un vallon enneigé assez pentu est couvert de neige, mais sans réel danger, c’est celui qui se dévale à ski.

Nous voici donc partis pour le pic de Saint-André que nous atteignons rapidement. Il fait très froid, 5° et le vent souffle fort alors nous ne trainons pas au sommet.

De retour à la voiture, il est encore tôt alors nous escaladons le petit pic des Tentes 2289m afin de faire quelques photos du cirque de Gavarnie sous un autre angle. Nous poussons en direction du pic de la Pahule, 2292m, pas très loin de là en crête, mais le mauvais temps nous fait rebrousser chemin avant de l’atteindre.

Le paysage de ce début d’hiver est tout simplement magique.

 

Partagez sur vos réseaux

Articles associés