Je vous fais grâce des explications sur le nom du refuge, vous en trouverez à foison sur tous les guides.

Simplement, l’accès au refuge très facile est aussi une superbe sortie montagne et le refuge Packe, aussi nommé « nid d’aigle » en raison de sa position en bordure de crête juste au col du Rabiet donne tout simplement envie de passer la nuit là.

Si vous y restez, pensez à mettre un petit billet dans la boite prévue à cet effet afin que le refuge soit entretenu et que le confort y soit toujours aussi bon.

Départ peu après le campement au-dessus de chez Louisette à Barèges, la piste est un peu chaotique après le virage devant les maisons, mais de la suivre sur un ou deux kilomètres permet de gagner une heure trente de marche à plat donc inutile. Un petit parking est prévu après une épingle à droite, juste à l’endroit où démarre l’ancien sentier, sous un grand éboulis.

Vous pouvez choisir de suivre la piste en coupant par-ci par-là, mais le sentier est plus intéressant.

Vous débouchez peu avant le refuge de la Glère et de là, comptez 600m de dénivelé. Après la Glère, vous laisserez partir à gauche le sentier des lacs d’où on peut gagner la brêche de Chaussenque puis le Néouvielle.

Nous partons vers la droite en légère descente, puis en traversée et au niveau de l’ancienne centrale, le sentier plonge pour gagner l’autre versant. La suite est sur sentier. Au pied du pic Arrouy, admirez la couleur rouille (d’où le nom) de l’éboulis. Le sentier oblique un peu à gauche, passe au-dessus du lac du Pourtet et gagne rapidement le refuge Packe.

Régalez vos yeux. N’oubliez pas la carte pour repérer les Turon de Néouvielle, le Cambielh, le Pic Long, au loin Gavarnie et ses 3000 et j’en passe…

Place aux images

Partagez sur vos réseaux

Articles associés