Ce sont quelques sommets du Cantal que nous allons gravir en commençant par le Puy Chavaroche. Nous sommes basés dans un gîte dans la vallée de la Jordanne, dans le petit village de Mandailles-Saint-Julien.

Nous ne pensions pas si bien tomber. Outre que le gîte est très confortable, les sentiers partent directement depuis la maison, ce qui nous épargne de prendre la voiture pour atteindre nos objectifs.

Nous commençons par Puy Chavaroche 1739m, un sommet non loin du célèbre Puy Mary que nous lui préférons à cause de l’accès plus hasardeux.

Il y a encore de la neige en ce début de printemps, mais nous verrons bien ce que ça donne une fois là-haut.

Nous avons prévu une boucle qui nous mène du village au col routier de Redondet. Nous suivons un balisage vert et après avoir franchi une clôture, le large sentier file à plat jusqu’à une bergerie d’où nous grimpons à gauche en ligne directe vers le col. Nous traversons un ruisseau et montons par la pente raide et en forêt jusqu’au col. Là, un petit portillon nous indique le tracé balisé de la traversée des monts du Cantal. Nous suivons ce balisage qui passe par le sommet de Chavaroche.

Nous passons un névé pentu puis atteignons le sommet et son gigantesque cairn qui nous sert d’abri, car le froid est mordant. La vue est magnifique et le village de Mandailles, 700m plus bas, nous semble microscopique.

La descente nous pose plus de problème, car le névé très pentu sous le lieu-dit Le Piquet est gelé et le dévers impressionnant et nous progressons prudemment.

Nous rejoignons le sentier de l’aller, puis le village de Mandailles

Articles associés