Beau sommet de 2880m, ce Maubermé ! Son ascension nécessite une incursion versant espagnol, car la crête depuis le port d’Urets est … délicate et assez engagée. L’arrivée au sommet, demande une grande attention malgré ce détour en Espagne et doit être réservé aux montagnards expérimentés tant par la distance que par les difficultés. Sommet que je côte PDinf.

Le dénivelé est important puisque presque 1900m.

Voilà pour le sommet.

Maintenant je ne vous parle plus que du port d’Urets car je n’ai pas de photo du Maubermé. En effet, je l’ai gravi avant l’arrivée du numérique et, si nous avons « refait » le port d’Urets récemment, nous n’avons pas poussé jusqu’au sommet, 1600m nous ayant largement suffit. Et oui, on vieillit, lol.

Départ du village d’Eylie, après Sentein dans le Couserans. Si la piste est toujours praticable, tentez de partir de l’usine ruinée à 1076m, c’est toujours ça de gagné. Le port d’Urets culmine à 2512m, c’est déjà une longue course.

Et c’est parti, ça grimpe impitoyablement tout le long de la combe d’Urets, en une multitude de lacets qui vous déposent au port où la vue est magnifique et saisissante sur la crête du Maubermé qui semble accessible depuis le col.

Sentier bien balisé et environnement haute montagne pour ce col d’altitude.

Pour le sommet, descendre très légèrement versant Espagnol et contourner totalement le pic en passant sous une muraille pour atteindre un couloir rocheux qui demande de l’attention.

Partagez sur vos réseaux

Articles associés