Pour accéder à Pont du Tarn, nom donné au premier pont qui enjambe le Tarn, vous avez plusieurs possibilités. Nous en avons utilisé deux, chaque fois à vtt et chacune très différente de l’autre.

Pour la première, nous sommes partis par la piste carrossable après le village de Mongros. Nous étions basés à Finiels et en redescendant vers Pont de Montvert, la route grimpe à gauche. Elle est étroite alors roulez doucement. Garez-vous peu après le village de Mongros, dès que vous le pourrez.

Dès lors, vous suivrez la piste qui passe, après avoir franchi un genre de col, par le hameau de Salarial puis de l’Hôpital où vous pourrez admirer le jardin d’une habitante du hameau. Vous pouvez remplir sa cagnotte aussi, afin que lors de votre prochain passage le jardinet soit toujours aussi sympathique.

Le paysage est aride et les vues sont superbes, avec les courbes sensuelles des paysages Lozériens. Ici, pas d’agressivité, pas de pics aux dents acérées, rien que des courbes, des couleurs chatoyantes, des ondulations à perte de vue. Ce qui fait le charme de cette région

On rejoint peu après une petite route qui devient rapidement piste et environ 500m plus loin, on prend à droite la Draille du Languedoc qui longe un terrain clot et monte légèrement sur une croupe puis bute sur une croisée de chemins. Il faut s’orienter à gauche et soudain on se trouve devant un pont énorme, sur lequel ne passent que des pistes interdites à la circulation.

L’endroit est vraiment magique et je vous recommande de programmer de rester manger au bord du Tarn.

Nous avons fait une boucle pour revenir. Franchissez le pont et suivez la piste de gauche. Lorsque vous avez un doute, suivez la piste qui longe le torrent et ne le traverse jamais, jusqu’au carrefour de pistes du Mas de la Barque. Enfin, ça, c’est si vous êtes à vtt, car si vous êtes à pieds, je vous conseille de traverser le torrent bien plus tôt en suivant le tracé du GR72, dans les deux cas, vous rejoignez la large piste qui va deu Mas de la Barque au Mas Comargues où se trouve un centre d’information.

Ce passage entre les deux Mas ne présente pas un grand intérêt, la piste est large, poussiéreuse et monte un peu, jusqu’à Bellecoste. Ensuite cela redevient plus sympathique. On passe deux ou trois petits ponts et on trouve bientôt le parking du centre d’information, placé dans un bel écrin. On rejoint rapidement l’Hôpital et la piste de l’aller.

Pour notre seconde virée à Pont du tarn, nous avons pris la piste qui part du lieu-dit La Croix de Berthel. A Pont de Montvert, tournez le dos à Florac et suivez le panneau qui indique Croix de Berthel. Garrezvous au col, il y a des emplacement à l’entrée de la piste à gauche qui est celle que nous allons suivre. On démarre gentiment en forêt, ça monte un peu mais rien de méchant. Ne manquez pas l’énorme Draille sur la gauche, qui ressemble à une large piste de ski et qu’il faut remonter jusqu’à son somme. La montée est très rude et j’ai posé pied plusieurs fois, mais on y arrive 🙂

Une fois au sommet de la Draille, le spectacle est saisissant. Une vue surplombante magique sur la vallée où se niche le village d’ l’Aubaret. La descente vers le village est assez technique, elle a été empierrée de belle façon. L’arrivée au village se fait sur un magnifique pont antique et tout le village semble être immobile depuis sa création. C’est vraiment splendide.

Là, ça se corse, avec une grimpette où nous n’avons fait que du portage, alors qu’à la descente nous avons trouvé de quoi descendre sans déchausser 🙂 Il faut prendre un sentier qui passe entre les maisons pour grimper rudement dans de gros blocs, dré dans l’pentu sur quelques dizaines de mètres, puis le sentier très rocailleux devient plus roulant, mais nécessite quand même une bonne habitude des terrains montagneux. Plus on avance, plus il devient agréable à rouler et l’arrivée à Pont du Tarn se fait sur le vélo. L’honneur est sauf 🙂

Pour le retour, nous avons pris le même chemin, mais curieusement, nous sommes restés pratiquement tout le temps sur le vélo. Allez savoir 🙂

 

Galerie de la première virée :

 

 

Galerie de la seconde virée :

 

Partagez sur vos réseaux

Articles associés