Vous ne gravirez pas un grand sommet, mais cette randonnée en boucle de 23km avec 900m de dénivelé, vaut par la beauté de ses paysages et la visite de l’ermitage Saint Antoine de Galamus, à l’entrée des gorges du même nom. Nous ferons tout de même un sommet au retour, le Pech d’Auroux, 940m, point culminant du secteur, dont le sommet incliné se voit de loin.

Nous partons du parking du château de Peyrepertuse, au dessus du village de Duilhac sur Peyrepertuse, village que je vous conseille de visiter à pied pour découvrir ses jolies ruelles caladées.

Du parking, revenez en arrière vers la route de montée jusqu’à l’intersection avec la piste du sentier Cathare que vous n’avez pas manqué de repérer en arrivant. Elle est goudronnée sur quelques dizaines de mètres et devient piste. Empruntez cette piste qui passe par un magnifique hameau où on trouve un gite d’étape.

Continuez la piste jusqu’au col de Laprès. Belle vue sur le château de Queribus et, en se retournant, sur Peyrepertuse et la belle crête sur laquelle il est posé.

On aperçoit le sentier qui quitte la piste pour se faufiler vers un bosquet. A l’intersection suivante, on continue de suivre le sentier de gauche, la piste qui fle à droite va à Cubières sur Cinoble.

Après une petite grimpette, on arrive sur le magnifique Pla de Brezou où paissent quelques troupeaux de chevaux et vaches. A partir de là, le sentier est en profil descendant jusqu’aux gorges. On descend dans un beau sous-bois bienvenu avec la chaleur, car bien que nous soyons en mai, la chaleur est bien là.

Le sentier GR36 est bien marqué et balisé. Impossible de se tromper. Peu avant d’en avoir assez de ne rien voir (c’est la loi du sous-bois) :-), on rejoint la route des gorges de Galamus.

Prenez la route vers la droite. Attention car il n’y a pas de sentier dédié et nous suivons la route sur deux bons kilomètres. Repérez la sente qui se faufile dans un feuillu, nous le prendrons après la visite de l’ermitage.

On arrive sur un grand parking au bout duquel des escaliers nous font prendre pied sur le sentier qui mène à l’ermitage. On le voit tout au long du chemin et ne faites pas comme moi, regardez quand même où vous mettez les pieds sous peine de vous vautrer lamentablement dans la caillasse 😀

Pour le retour, revenez au petit sentier que vous avez repéré en arrivant. Un panneau indique la direction de Cubières. Nous n’y allons pas, mais en fait ce sentier rejoint la large piste croisée à la montée avant le Pla de Brézou.

Il y a du chemin, mais il est bien plus beau que celui de la descente, il grimpe sur une croupe méditerranéenne, longe des parois rocheuses monte au sommet avant de rejoindre le Pla de Brézou par un long sentier ombragé et frais. On plonge rudement vers le Pla, faites attention, ça glisse par endroits et c’est vraiment très raide.

La boucle est longue, ne vous y risquez pas avec des jeunes enfants, ils souffriraient plus qu’ils n’y prendraient de plaisir.

 

 

Partagez sur vos réseaux

Articles associés