Nous nous garons sur le bas côté de la route dans un des emplacements avant le gîte des Seguins. Nous plongeons vers le ruisseau à sec en nous faufilant sur une sente juste à côté d’un panneau de signalisation. Il faut deviner ce départ qui se faufile, à peine visible, à côté d’un panneau de signalisation. Ce départ nous a été indiqué par Mathieu, qui connait le coin comme sa poche puisqu’il le sillonne à vtt depuis 3 ans. Il a créé une école de vtt à Goult et organise toute l’année des stages pour adultes et enfants.

Nous rejoignons vite un joli sentier en sous-bois qui serpente le long d’un ruisseau et nous mène au pied de la falaise. Nous nous hissons dans la paroi, aidés en cela par quelques prises aménagées et des mains courantes.

Nous gravissons ainsi les quelques 150m de parois agréables pour mettre enfin le pied sur le plateau sommital dont le partie droite plonge dans la vallée en de magnifiques parois d’escalade. C’est cette partie que nous longerons jusqu’au bout, de splendides points de vues nous enchantent tout au long de la randonnée. Il fait chaud en ce mois de mai, nous sommes dans le Luberon et l’été est déjà là.

Arrivés en bout du plateau, nous descendons par un large chemin pour rejoindre le fond de la vallée, tout aussi superbe que les falaises. Le retour vers le gîte est sublime. Il offre de beaux sous-bois, un cheminement dans une végétation parfois luxuriante le long du ruisseau qui coule à peine.

Nous regagnons le gîte des Seguins, un ensemble de magnifiques demeures restaurée où vous pourrez boire un verre ou, pourquoi pas, séjourner et profiter de la piscine.

Mais nous sommes en mai et l’endroit est habité mais fermé au public. Nous regagnons la voiture par quelques dizaines de mètres de route.

Je vous laisse profiter des images 🙂