A deux heures de la frontière franco-espagnole, en Aragon, le paysage devient aride, presque désertique, très méditerranéen. La Noguera de Ribagorçana, coule vers le sud. Elle a tracé dans ces reliefs torturés, une longue faille de plusieurs kilomètres dont vous aurez un aperçu en suivant la route qui mène à Puente de Montañana.

C’est une de ces failles qui a été aménagée, entre le Montsec de l’Estall en Aragon et le Montsec d’Arras en Catalogne. Un sentier creusé dans la roche a été ouvert au grand public et une passerelle traverse la Noguera pour rejoindre les passerelles fixées dans la muraille mises en place en 2013. On peut ainsi longer cette gorge parfois étroite sur 4km.

Tout est sécurisé et si vous n’êtes pas sujet.te.s au vertige, allez y faire un tour. Pour peu que le temps soit au beau fixe comme c’est souvent le cas là-bas, vous passerez une journée inoubliable. Sachez que la partie des passerelles est plus aérienne que le Congost, beaucoup moins aérien.

Vous n’êtes pas obligés de faire la totalité du parcours, vous pouvez choisir de ne faire que les passerelles, auquel cas il faudra loger au refuge-auberge de Montfalco, ou alors, vous pouvez choisir de ne faire que le Congost de Mont-Rebei, auquel cas il y a des auberges à Puente de Montañana. Le point de départ se fait alors au parking de la Masieta, payant en été.

Si vous souhaitez faire la totalité du parcours, là aussi vous aurez deux solutions.  Partez dans les deux cas du refuge-auberge de Montfalco pour prendre les passerelles, suivez ensuite le congost jusqu’au parking de Masieta. C’est là que vous choisirez de faire demi-tour ou de vous faire ramener par un taxi. Demandez le téléphone à l’auberge pour commander le véhicule avant de commencer la randonnée. En octobre 2017, le véhicule 8 places coûtait 70€

Pour vous y rendre, passez la frontière à Saint-Béat et filez jusqu’à Vielha. Continuez vers Lerida. passez le tunnel de Vielha pour gagner Pont de Suert. Peu après ce village, prenez à droite toujours la direction de Lerida. Le route est de toute beauté.

Au village de Puente de Montañana, quittez la grande route si vous souhaitez juste faire le Congost de Mont-Rebei, pour traverser le village à gauche et vous diriger vers Corça et le parking de Masieta.

Si vous voulez rejoindre Montfalco pour faire juste la grimpette des passerelles ou la sortie totale, restez sur la route principale que vous quitterez au village de Viacamp, sur votre gauche. Une petit déviation vers la droite permet de couper la route sans danger.

Dans le village suivez la direction de l’auberge de Montfalco, des panneaux de bois vous guident, vous attaquez la piste sur la gauche à environ deux kilomètres de là au carrefour où vous laissez à droite la route du château de Viacamp.

C’est parti pour 15km de piste et une bonne heure de trajet. Profitez-en, si vous êtes passager.e, pour admirer le paysage sur votre droite; vous pourrez même vous arrêter lorsque la piste fait un léger replat et devient plus large, pour prendre quelques photos.

L’Aneto montre son nez ainsi que le massif du Cotiella.

Le sentier des passerelles démarre juste devant le refuge-auberge de Montfalco où un petit parking accueille un dizaine de voiture. Un grand parking à 600m en aval est à votre disposition si celui de l’auberge est plein.

Le chemin des passerelles descend à gauche, devant l’auberge, laissant à droite celui de la chapelle de Sainte Quitterie et passe par le sentier d’interprétation puis la fontaine de Montfalco. Coupez la piste pour descendre en face par le petit sentier ombragé.

Ensuite, impossible de se tromper jusqu’à la passerelle suspendue qui relie l’Aragon à la Catalogne, passerelle après laquelle on laisse filer à droite le sentier de Corça, pour grimper à gauche dans les fourrés par le petit sentier qui fait la jonction passerelles-congost.

Le chemin taillé dans les parois est bien visible depuis là. Un peu plus haut, on croise le sentier qui mène directement du parking de la Masieta à Corça sans descendre à la passerelle suspendue. Continuez à gauche; peu après ce carrefour, on s’engage sur le sentier des falaises que l’on ne quitte plus.

À la fin de ce long défilé de plusieurs kilomètres, on traverse un pont qui indique la fin du voyage. Le parking est à 10mn de là. Revenez par le même chemin ou attendez votre taxi. Une boutique qui fait aussi office du tourisme vous vendra quelques souvenir et/ou une boisson fraîche bien méritée 🙂

 

Partagez sur vos réseaux

Articles associés