Très longue sortie de 18km avec 1350m de dénivelé.

Nous partons du col de la Core, qui relie Seix à Castillon en Couserans.

Le sentier part sur la gauche, en crête, en tournant le dos au Cap de Bouirex. Nous laissons le sentier qui descend au lac de Bethmale et une petite piste qui finit en cul de sac, pour prendre le GR le plus à gauche, qui monte le long d’un grillage. Nous atteignons vite la lisière de la forêt à l’ombre de laquelle nous allons faire la longue traversée au pied du Cap Ner et de Pène Rouge pour gagner la crête que l’on apercevait depuis le col. C’est là, que nous abandonnons le GR pour prendre à gauche un sentier qui remonte le long du torrent venant de l’étang d’Eychelles.

Il était dans le brouillard quand nous y sommes passés, mais s’il fait beau, il reflète le bleu du ciel et il est très joli avec les parois qui lui font un écrin protecteur.

Pour atteindre le col de la Crouzette, suivez le sentier qui passe à droite du lac et s’en éloigne pour traverser un défilé, nous longeons ensuite un long plateau à l’entrée duquel trône la cabane d’Eychelles, puis la grimpette commence.

La récompense est au bout, avec la vue sublime sur le Mont Valier, d’autant plus que nous avons percé la couche nuageuse peu avant le col. Une pose est obligatoire pour s’imprégner de la vue magnifique 🙂

Suivez toujours les balisages jaunes qui vous font descendre vers la cabane d’Espugues. Contournez-la pour descendre vers le sentier qui arrive de l’étang de Milouga. Vous pouvez y aller moyennant un petit aller-retour, sinon, prenez à droite le sentier qui reste à peu près sur la même courbe de niveau et rejoint la cabanne-refuge du Taus. Hélas, nous n’avons pas pu profiter des vues magnifiques et du sentier à flanc de paroi, car nous étions à nouveau dans le nuage qui ne nous a plus quittés.

Après la cabane, laissez plonger à gauche le GR sauf si vous avez décidé de faire le Mont Valier demain, et suivez le balisage jaune qui gagne le col de Lazies puis un col sans nom avant de passer au-dessus de l’étang d’Ayes. On traverse le déversoir et au col d’Auédole, descendre vers la cabane d’Eliet. Là, suivez le sentier qui part à droite et rejoint en un bon quart d’heure, le croisement où nous avons quitté le GR ce matin. Descendez au col de la Core.

Longue journée, mais avec tellement de beaux paysages que nous ne regrettons rien. Dommage que les nuages nous aient bouché la vue une grande partie de la traversée jusqu’au col de Lazies.

 

Partagez sur vos réseaux

Articles associés