Lorsque vous allez de Ponte Leccia à Corte ou de Ponte Leccia à Calvi, votre regard est irrésistiblement attiré par les aiguilles acérées qui occupent tout le paysage. Sur la droite pour le premier trajet cité, sur la gauche pour le second.

Ce sont les aiguilles de Popolasca. Deux villages sont blottis à leurs pieds, Popolasca et Castiglione. La Cima a i Mori 2160m, en est le point culminant et vous pouvez l’atteindre depuis le village de Castiglione moyennant une grimpette de 1600m.

Le sentier démarre derrière l’église à droite. Passer deux portails que vous prendrez soin de refermer derrière vous. Le sentier est très net puis se perd un peu quand on arrive à la forêt de châtaigniers mais un balisage de points rouges peut vous aider jusqu’au sommet de la crête. On retrouve alors un sentier correct qui passe aux pieds des aiguille de Rundinaïa jusqu’à la grotte de Scaffa. Laissez la grotte à droite pour vous orienter dans le couloir encombré d’aulnes qui longe le torrent à votre gauche. Des cairns aident à l’orientation jusqu’au large col qui sépare la Cima de la dent d’Asco à droite.

La vue est sublime mais vous nêtes pas encore au sommet. Continuez à gauche en direction de la Cima par des sentes plus ou moins marquées encombrées par la végétation. Pour atteindre la Cima, vous aurez quelques pas d’escalade très facile. Passez où cela vous semble le plus facile sans perdre de vue le signal du sommet. Ça passe mieux sur la gauche que sur la droite de la crête. La vue est tout simplement somptueuse avec au loin, l’étang de Diane, la barrage de Calacuccia à nos pieds , le Renoso, l’Orto, le Rontondo, Le Cinto, le Padru, tous les grands sont là et même tout là-bas, le désert des Agriates.

Evitez de vous y rendre par temps bouché car il faut assez souvent naviguer à vue ou avec le gps, si vous en êtes équipé, mais surtout, protégez vos jambes même s’il fait chaud sous peine de rentrer plus rayé qu’un zèbre 🙂

Partagez sur vos réseaux

Articles associés