A Aulus, passez le pont pour prendre la direction de la station de Guzet. Dans la première épingle des parking de chaque côtés de la route accueilleront votre véhicule. Le sentier démarre par une (très) longue piste assez monotone.

Après 2 bons kilomètres, nous la quittons pour prendre à gauche un sentier qui traverse le torrent. La montée à la cascade commence alors. La vue sur la cascade est très spacieuse par endroits. on rejoint rapidement l’endroit où s’arrête le sentier de la cascade qu’on laisse sur notre droite pour suivre le GR qui monte en longs lacets le long d’une paroi dont la fin est assez rude.

Nous arrivons au-dessus de la cascade sur un joli replat qui invite au repos. Nous laissons à gauche le sentier qui monte vers la Hille et le pic Rouge, nous traversons la jolie combe et le sentier devient rapidement étroit et en dévers. Nous contournons ainsi le massif du Tuc de Pédières par des endroits surplombant le vide, heureusement assez boisé pour calmer les craintes des moins téméraires. Malgré tout, faites attention et ne marchez pas le nez en l’air 🙂

On gagne le col marécageux sur lequel est pitée la cabane de Guzet. La suite est en descente avec l’étang de Guzet qu’on peut aller voir rapidement par des sentes à gauche. Cet étang est le seul lac de montagne que je connaisse à être totalement dans la forêt, encaissé entre de hautes parois abruptes. Je ne dirais pas qu’il est joli car cette situation l’empêche de refléter le bleu du ciel, mais il possède un charme un peu triste.

La descente est très humide avec des parties en pierre glissantes, mais il n’y a pas de réel danger si on fait attention où on met les pieds. On atteint une bifurcation. A droite, on descend un joli vallon pour rejoindre la piste du départ, à gauche, on descend par un vallon parallèle, plus humide, au bout duquel on rejoint la route à 100m de la voiture.

Si vous choisissez comme nous la seconde option, à la bifurcation suivante, prenez à droite, au moment où le sentier rejoint celui du tour du Val de Garbet. Un peu plus bas, on trouve les restes de nombreuses bergeries qui nous on faites rêver de vies solitaires 🙂

Plus bas, laissez à droite la piste qui rejoint celle de montée car vous rallongeriez inutilement le parcours et rejoignez la route que vous remontez à droite sur 100m.

 

Partagez sur vos réseaux

Articles associés