La randonnée au col de Capronale, 1370m, vaut le détour pour les beaux a-pics d’où l’on admire la vallée du Fango et la vue sur le Capu Tafunatu qui est superbe, mais surtout pour l’histoire de la création de ce sentier en grande partie taillé et construit dans la falaise et entièrement empierré, qui fut carrossable jusqu’au col. Un travail de Titan.

La légende dit que l’impératrice (l’épouse de Napoléon) y montait en carrosse. Bon, ça, personne n’est là pour témoigner, mais on peut se dire que si certains y montaient avec des charrettes, puisque ce sentier servait à désenclaver le centre de l’ile, ils devaient avoir un bon ange gardien et une foi profonde 🙂

Le sentier offre de beaux ouvrages de soutènement encore solides et de longs passages empierrés de la plus belle façon. Cependant il est étroit par endroit et les charrettes devaient certainement manœuvrer pour prendre certains virages.

De Galéria, prenez la route qui longe le Fango jusqu’au village de Barghiana. Au retour vous pourrez vous y arrêter pour vous rafraichir, le Fango offre de magnifiques endroits de baignade et il est accessible tout le long.

A Barghiana, empruntez la piste en face qui mène au ponte di e Foce. Garez-vous dès que possible.

Suivez la piste qui devient de moins en moins carrossable puis se transforme en large sentier rocailleux et se rétrécit bientôt.

Vous atteignez vite les premiers lacets qui deviennent de plus en plus impressionnants au fur et à mesure que vous montez. On en oublie le dénivelé de 1050m qui s’avale facilement.

L’arrivée au col est spectaculaire. Outre les a-pics derrière nous, on surplombe la vallée de Longa au fond de laquelle se niche le refuge de Puscaghia.

Si vous voulez vous faire plaisir, le petit pic de a Tusella, 100m plus haut, 1422m, est rapidement accessible en suivant le sentier à droite du col et propose une vue différente.

Un seul mot : beau.

 

 

Partagez sur vos réseaux

Articles associés