Avec ses 2904m et 1300m de dénivelé, le Bassiero a fière allure. Nous sommes en Espagne, du côté de la station de ski de Baqueira et le départ se fait peu après le col de la Bonaïgua sur un des deux parkings desservant un télésiège.

Le secteur est assez lacustre et nous sommes assurés de faire de belles photos avec les pics et le ciel se reflétant dans les lacs d’altitude.

Il faut dire que ce sommet est en limite du parc National d’Aïgues Tortes, aussi appelé « les Encantats », une des régions, sinon LA région la plus lacustre des pyrénées.

La montée au lac Gerber puis aux multiples petits lacs qui essaiment le parcours jusqu’au refuge Mataro, non gardé, est de toute beauté. Après le refuge qui est plutôt un abri métallique qu’un vrai refuge, il faut suivre quelques minutes la sente qui monte en direction du col qui distribue les refuges d’Amitges et de Saboredo. Quitter rapidement cet itinéraire pour suivre des cairns sur la gauche qui vous mènent au pied d’un couloir très raide qui constitue la plus garde difficulté de l’ascension. Il faut aussi bien monter que descendre avec une grande prudence car ce couloir raide est un vrai toboggan avec rien d’autre qu’un gros éboulis à sa base pour vous réceptionner.

Une fois sorti de ce couloir, la pente se fait presque ridicule jusqu’au sommet qui nous tend les bras sur la droite. On longe la crête qui nous dévoile des parois vertigineuses et un panorama époustouflant sur les Encantats. Le second pic de Bassiero, un peu plus haut que le nôtre, est à un jet de pierre, défendu par une faille de 50m peu tentante. On aperçoit un gros cairn à son sommet.

En allant à gauche en sortant du couloir, moyennant une longue crête à suivre, vous atteindrez un autre pic, le pic Ximeneis sans difficulté.

Partagez sur vos réseaux

Articles associés