Avec ses 2824m, le pic d’Ariel n’est pas un très haut sommet, cependant, sa situation géographique un peu en recul sur la frontière Espagnole en fait un fabuleux belvédère et sans être difficile d’accès, je ne dirais pas qu’il est accessible à tous. Déjà, c’est une longue course.

Il faut compter environ 5heures pour atteindre le sommet et 1450m de dénivelé en partant du caillou de Socques en montant au Pourtalet.

Au verrou glaciaire, on quitte le sentier qu va à Arremoulit pour se diriger par une jolie grimpette vers le col de Sobe.

Passé le col, le pic n’est plus qu’un gros tas d’éboulis très pentu sur la fin qui peut impressionner mais les rochers sont très sûrs.

On peut dire que le pic d’Ariel est réservé aux pyrénéistes expérimentés mais sans réel danger et qu’il est un magnifique belvédère.

Place aux images.

Partagez sur vos réseaux

Articles associés